le prix de la vie


le prix de la vie




         


 le flux RSS de Saturday Morning Breakfast Cereals <i>en francais</i> !

hugo a dit votey le mercredi 30 juin 2010
l'économiste dit :

Monstres !
Eternal a dit Et pourtant le mercredi 30 juin 2010
A mon avis on peut: ca se conserve bien au congelateur, si on ramène au prix au kilo, ça peut devenir un business rentable.
personne n'a dit  le mercredi 30 juin 2010
Monstre ! Vendre au kilo quelque chose qui a une telle valeur à l'unité si on le maintient ? C'est un crime économique, de vendre un enfant mort alors qu'il vaut bien plus cher vif.
Karl Marx a dit "Coco(rico)" le mercredi 30 juin 2010
Je pense que le nombre de cadavres d'enfants en bon état est moins important que le nombre d'enfants vivants en bon état. Vu la difficulté à transformer le produit, le prix au kilo d'un enfant congelé doit tourner autour de 70 euros minimum...
personne n'a dit  le mercredi 30 juin 2010
Il est beaucoup plus sensé de raisonner en matière d'offre et de demande, or on sait que la demande en bébé vivants est très importante pour une offre certes importante mais avec des délais de livraison faramineux. Il y a un marché. En revanche, un bébé mort n'est plus que de la viande et peut difficilement se vendre plus cher que du veau ou de l'agneau, en raison de l'offre importante en ces viandes. Donc bébé mort : Coûts de production importants pour un marché quasi inexistant ; bébé vivant : Coûts de production moins importants pour un marché plein d'avenir.
personne n'a dit  le mercredi 30 juin 2010
(signé Adam Smith, of course.)
un monstre a dit je rajoute le jeudi 01 juillet 2010
Si il est bien conservé, un enfant mort peut valoir un beau paquet si on arrive à récupéré ces organes...
(on pourra vendre le reste comme mets exotiques)
personne n'a dit c'est horrible... le jeudi 01 juillet 2010
Les coûts du bébé vivant ne sont pas plus faibles que ceux du bébé mort car tant qu'il n'est pas livré, il va falloir le nourrir! Sinon il deviendra un bébé mort, or on connait tous la précarité de ce marché.
Ceci dit, il s'agit peut-être en fait d'un marché d'avenir, si on arrivait à recevoir des bébés morts plus tôt, sans attendre la fin de la "production", il serait possible de les revendre à des prix faramineux à des instituts de recherche sur les cellules souches. Sous couvert de leur vendre des brosses à dents conservées dans des congélateurs.
Lénine a dit Camaraaaades! le jeudi 01 juillet 2010
Peu importe que le bébé soit mort ou vif, du moment qu'il reste une marchandise produite par le prolétariat et qui lui est bassement arrachée par la bourgeoisie afin de perpétuer la société de classes!
Monstrueux capitalistes!
personne n'a dit  le dimanche 04 juillet 2010
On ne parle pas de bébés, on parle d'enfants ! Un enfant vivant et en état de marche peut utilement extraire de l'argent dans une mine bolivienne ou faire un soldat terrifiant pour les ennemis. Mais le plus rentable reste le gosse de riche kidnappé et revendu à ses parents.
Akase a dit  le lundi 07 mars 2011
Les commentaires sont effrayant xD

Poster un commentaire :

Titre :

Texte :




Auteur :

E-Mail :

Adresse web :

Code anti-spam
Tapez le code de sécurité qui s'affiche ci-dessus :



Loading

Emilie Gleason fait plein de livres et on les a tous

Liens

Pas de liens pour l'instant.

eXTReMe Tracker